Aujourd’hui je vous propose de revenir sur la typo de vos visuels et plus exactement sur comment bien choisir sa police d’écriture pour vos supports publicitaires ! Pour cela je partage avec vous mes 5 astuces pour prendre le problème à bras le corps et partir du bon pied en faisant dès le départ le choix de typo qui vous correspond le mieux ! C’est parti !

1 – Qu’est-ce qu’une police d’écriture ?

Que ce soit pour réaliser son logo, pour le contenu de ses textes publicitaires, pour le contenu de son affiche publicitaire, les polices d’écritures sont partout en communication ! Pour parler plus familièrement en fait les polices d’écriture illustrent et mettent en forme votre contenu textuel. On les appelle : « typo », « police », « style », « caractères », « font »… autant de nom pour désigner autant de styles, même si au premier abord cela ne vous dit rien, si je vous dis Arial, Times New Roman ou encore Helvetica je vois déjà que vous avez compris de quoi je parlais ! ^^

  • En typographie, on appelle police d’écriture un ensemble de caractères (qui alors créé un texte), qui possèdent un même style.
  • Times New Roman, Arial ou Verdana sont d’ailleurs les polices les plus utilisées parce qu’elles sont lisibles et agréables à lire, mais aussi car bien souvent les gens ne prennent pas le temps de chercher une police plus personnalisée ou plus originale.
  • Or il existe une grande diversité de polices d’écriture dont je suis sure que vous ne vous imaginez pas l’ampleur du choix qui peut être à votre disposition.

Bien choisir sa police d’écriture est déterminant pour obtenir une communication « propre » et « lisible ». Elle influe indirectement sur la clarté de votre message c’est pourquoi il ne faut pas se planter et surtout bien prendre le temps de la choisir au moment où vous créez votre propre identité d’entreprise !


ASTUCE : Besoin d’inspiration ? Voici mon site de référence pour trouver une typo design et hors du commun pour vos visuels publicitaires et artistiques ! Le site DAFONT est le site a absolument ajouter dans vos favoris si vous ne l’avez pas déjà fait ! Vous êtes prévenu vous n’avez plus d’excuses ! 😉


2 – Police d’écriture : décryptage des styles

A chaque police ses avantages et ses inconvénients. Bien choisir sa police d’écriture se fera en fonction du style que l’on souhaite lui voir attribué. Certaines sont plus préconisées si vous destinez vos écrits à être imprimé sur du papier, d’autres s’afficheront mieux à l’écran. Bref il y en a pour toutes les envies et tous les goûts, mais avant de rentrer dans ce qui est mieux pour tel ou tel support, revenons sur 3 grandes famille de style afin que vous puissiez les distinguer.

STYLE AVEC SERIFICATION ( avec serif): Lorsqu’on appelle une police d’écriture avec serif, c’est lorsqu’on retrouve aux extrémités des lettres des pieds et des bourgeonnements. En fait pour faire un peu d’histoire, les polices avec serif sont les polices héritées de la Rome Antique.

  • Choisir sa police d’écriture avec serif, vous permettra donc de véhiculer une image de typographie dite classique et élégante.
  • Attention par contre avec ce type de polices d’écritures, l’affichage en grand n’est pas idéal en terme de lisibilité. Je vous déconseille donc de les utiliser pour vos créations de logo ou affiches publicitaires.
  • Si vous optez pour cette police d’écriture pour illustrer le nom de votre entreprise / magasin / marque…je vous conseille de l’adapter manuellement (réduisez ou augmentez les espaces entre chaque lettre, les sérifications en fin de lettres, modifiez les pleins et les déliés… ,) l’objectif rendre votre nom de marque le plus attractif possible en gardant cette image d’élégance, de raffinement qu’illustre le style avec serif. 😉

STYLE SANS SERIFICATION (sans serif) : A l’inverse du style avec serif, le style sans serif est l’opposé même du style de police. Aspect net et précis, police plus épaisse, les polices sans sérification sont l’héritage du début du XXe siècle, ce qui en font les polices d’écritures les plus contemporaines et modernes du moment.

  • Choisir sa police d’écriture sans serif, vous permettra donc de véhiculer une image de typo dite moderne, épuré et international.
  • Attention tout de même leur apparente simplicité peut par contre renvoyer une image un peu froide par rapport à leur cousines avec serif. qui serait chargé d’histoires. ^^ En fait, je pense que ce sera plus selon votre sensibilité et votre culture qui vous feront choisir tel ou tel police d’écriture.
  • Si vous choisissez cette famille de police d’écriture pour illustrer le nom de votre entreprise / magasin / marque…je vous conseille de jouer sur l’épaisseur et la mise en en page de vos textes pour les mettre en valeur.

STYLE CURSIVE : Ah les polices cursives ! Ce sont les polices type pour reproduire le style d’écriture de manuscrit ou à l’ancienne.

  • Choisir sa police d’écriture en style cursive, vous permettra donc de véhiculer une image de typo élégante, calligraphique et dite de tracée. Si vous cherchez un style ultra personnalisé comme si c’était vous qui aviez écris et que vous aviez scanné la feuille par la suite, c’est cette famille de style qu’il vous faut choisir.
  • Leur spécificité outre la ressemblance manuscrite est que toutes les lettres sont entre-liées entre elles. Pas d’espace possible entre chaque lettre.
  • Si vous décidez de choisir cette famille de police d’écriture pour votre entreprise, vous avez tout intérêt à créer une ambiance dans le style même de cette police d’écriture (resto authentique …) et surtout pensez à bien organiser votre mise en page de vos supports publicitaires car le style cursive est souvent illisible de loin.Veillez donc à votre mise en page pour la sublimer et ainsi promouvoir votre message.

LE SAVIEZ-VOUS ? Une police d’écriture avec empattement désigne en fait une police avec serif ! Qui a dit que la typographie n’était pas technique ! ^^


3 – Police d’écriture : Quelle taille de police choisir ?

Maintenant qu’on a décrypté les 3 grands style de famille de typo, il est temps de décrypter la taille idéale pour bien choisir sa police d’écriture.


ASTUCE : Le terme de « corps » désigne la taille des caractères dans un texte. Il est d’ailleurs caractérisé en points. Vous voulez tester ? Allez dans word et inscrivez un mot dans votre page, sélectionnez-le et changez sa taille (en haut), en notifiant la « taille » de points que vous souhaitez. 😉


La taille de votre police va varier selon vos attentes et besoins (forcément me direz-vous ^^), une affiche publicitaire qui devra capter l’attention de loin a tout intérêt à proposer une taille de police relativement grande. A l’inverse dans un catalogue publicitaire, le descriptif de vos produits sera généralement dans la taille la plus « standard » à savoir 12 points.

La taille de votre police d’écriture se fera :

  • en fonction du support choisi (carte de visite, flyer, affiche publicitaire, catalogue…)
  • attention à ne pas la faire trop petite au risque que votre message devienne illisible.
  • à l’inverse, une police d’écriture trop grande, vous fera gaspillez de l’espace !

LE SAVIEZ-VOUS ? Une police Times New Roman en 12 points n’aura pas la même taille ou du moins elle ne s’affichera pas de la même manière qu’une police Century en 12 points. A chaque style de police sa spécificité !


4 – Police d’écriture pour papier ou numérique que choisir ?

Polices pour l’impression papier :

SUPPORT DE TYPE LIVRE

  • Si vous décidez d’écrire un livre, sachez que des études ont prouvé que les polices avec serif étaient considérées comme les plus lisibles et les plus agréables pour le lecteur. Elles permettent une lecture plus rapides que celles sans serif.
  • Les polices à privilégier seront donc : Garamond, Century, Georgia, Book Antiqua…pour ne citer que quelques exemples.

AUTRE SUPPORTS PUBLICITAIRES

  • Si vous n’êtes pas écrivain, alors bien choisir sa police d’écriture pour son catalogue, son affiche publicitaire…ou pour tout autre support publicitaire se fera dans une logique d’identité d’entreprise. Vous reprendrez alors la typo que vous aurez choisi lorsque vous avez créé votre charte graphique !
  • Et oui, comme pour le choix des couleurs, une fois définie votre police d’écriture « d’entreprise » doit être réutilisé sur tous vos autres supports publicitaires. Cela permet d’apporter une cohérence à votre communication d’entreprise.

Polices destinées à s’afficher sur un écran :

E-BOOK

Pour vérifier que vous avez bien choisir sa police d’écriture,  je vous recommande fortement de formater vos textes en pdf et de vérifier que tous les caractères s’affichent correctement sur les divers appareils technologique (tablette, liseuses….).

PUBLICITES

Bonne nouvelle, concernant la lecture d’un message publicitaire sur un écran d’ordinateur, le choix des polices à utiliser est bien plus large que sur l’impression écrite. D’ailleurs certaines polices d’écriture ont même été spécifiquement conçues dans le but d’être lu sur un écran. Si c’est pas magique ça !

  • Avec serif : Lucida, Baskerville, Georgia…
  • Sans sérif : Calibri, Verdana, Franklin, Tahoma…

REMARQUE : Pourquoi je n’ai pas mis les polices d’écriture Times New Roman et Arial dans mes sélections ? Utilisées à outrance (Times New Roman est devenu la police de référence de window), ces deux polices spécifiques sont devenues bien trop commune et quelconque, c’est pourquoi je vous déconseille de les utiliser si vous souhaitez vous démarquer.


5 – Bien choisir sa police d’écriture : mes dernières astuces !

  • Pensez à utiliser en priorité votre police de référence issue de votre charte graphique pour qu’il y ait une cohérence dans votre communication d’entreprise.
  • Ne jamais utiliser plus de 2-3 polices différentes sur un même support.
  • Pour de l’écriture, il est conseillé d’utilisé une police avec serif.
  • Jouer sur les tailles de polices pour structurer vos visuels.
  • Jouer avec les effets (gras, italique…) pour mettre en valeur votre texte.
  • Si vous faites le choix d’utiliser une police fantaisistes pour attirer l’oeil, pensez à utiliser une police plus sérieuses pour diffuser les infos pratiques.
  • Si vous faites le choix d’utiliser une police fantaisistes ou avec cursive, jouer à fond avec le même univers sur tous vos autres supports publicitaires.
  • Pour un sommaire de catalogue, il est possible d’associer une police avec serif (pour les titres par exemple) et une police sans serif (pour les sous-titres) si vous voulez bien les distinguer.

ASTUCE : Maintenant que vous savez comment bien choisir sa police d’écriture, place à la pratique, et découvrez mon tuto d’installation de vos polices d’écritures.


Voilà, maintenant que vous savez comment bien choisir sa police d’écriture pour ses supports publicitaires ! Il n’y a plus qu’à les mettre en page. Je n’ai plus qu’à vous souhaiter un bon affichage et bonne communication les petits loups !

Source Image : Unsplash by Florian Klauer